TAPAJ

Travail alternatif payé à la journée

TAPAJ est un programme pour jeunes de 16 à 30 ans qui propose, à la base, un dépannage économique ponctuel sous forme de courts plateaux d’implication dans la communauté (Volet 1). L’équipe du programme se sert à la fois du travail comme d’un levier d’intervention et d’un outil de mise en action.
Éventuellement, pour les jeunes qui se sentent prêts à effectuer un premier pas significatif dans un processus d’insertion, le Volet 2 permet de travailler de façon régulière, semaine après semaine, dans un cadre qui reflète les réalités du marché du travail.

 

Qui sont les jeunes que nous aidons?

Il s’agit de jeunes aux prises avec un problème récurrent de grande précarité. Pour la plupart, ils présentent une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

• avoir des dépendances (alcool, drogues, jeu, etc.);
• être en situation d’instabilité résidentielle;
• pratiquer des métiers de la rue (quête, vente de stupéfiants, vols, prostitution);
• avoir des troubles de santé mentale;
• être sous-scolarisé;
• être judiciarisé;
• être endetté;

• provenir d’un milieu familial dysfonctionnel /être passé par les centres jeunesse et les familles d’accueil;

• ne pas avoir connu d’expérience(s?) concluante(s?) dans le marché de l’emploi.

Le seul critère d’admission au programme est l’âge : il faut avoir de 16 ans à 30 ans.


Comment s’inscrire?

On s’inscrit aux plateaux de travail uniquement en appelant au :
514-910-0331
Lundi : 10h & Jeudi : 10h

Note importante:

Les appels sont pris à compter de 10h tapantes! Comme la demande est forte, le terminal est souvent surchargé : il faut persévérer et rappeler jusqu’à ce qu’on parle à un intervenant. Les places sont limitées; habituellement, il n’en reste plus après 10h30.

On ne peut pas s’inscrire aux plateaux en personne, à l’organisme.  Par contre, il est possible d’y compléter sa fiche de participant, en tout temps, selon la disponibilité du personnel de l’équipe. Toutefois, remplir une fiche ne garantit pas une participation aux plateaux de travail.

 

Volet 1

Travailler au coude-à-coude avec les jeunes, au cours des plateaux, est au cœur de la philosophie d’intervention du programme.  Lorsque les intervenants et participants prennent part aux mêmes tâches – qu’il s’agisse d’assainir une ruelle, de verdir des espaces publics, de distribuer des avis postaux – il s’instaure rapidement un lien de confiance entre ceux-ci.  C’est sur ce lien que l’équipe d’intervention mise, suivant la logique de l’approche de la réduction des méfaits, afin d’aiguiller les jeunes qui en font la demande vers les ressources appropriées, au retour des plateaux.

En retour de leur implication dans la communauté – contribuant directement à la sécurité des riverains et, plus généralement, à la revitalisation du quartier de Centre-Sud – les participants touchent une rémunération de 30$ en argent comptant.

Le travail fait par les jeunes n’exige aucune expérience de travail préalable ou de qualifications particulières.  En règle générale, les plateaux s’échelonnent du printemps à l’automne.

Objectifs et répercussions

Par la pratique du travail à la journée, nous croyons que nos participants :

  • partent à la connaissance d’eux-mêmes;
  • augmentent leur confiance en soi et en les autres;
  • réduisent la pratique des métiers de la rue (vente de stupéfiants, prostitution, vols, pratique du squeegeeing, etc.);
  • atténuent la portée du stigmate social visant les jeunes marginalisés;
  • se conscientisent vis-à-vis des répercussions de la consommation de drogues, en particulier des drogues injectables;
  • se sensibilisent aux questions d’écologie et d’entretien du patrimoine collectif;
  • développent leur identité citoyenne.

Partenariats principaux au Volet 1 :

Grâce à l’implication des partenaires suivants, TAPAJ peut diversifier les plateaux d’implication dans la communauté :

  • Arrondissement de Ville-Marie – Ville de Montréal : notre partenaire principal nous permet d’assainir les ruelles de Centre-Sud, en y éradiquant déchets et traces de consommation de
  • drogues injectables, et nous confie régulièrement le soin de livrer des avis postaux destinés aux citoyens et commerçants de l’arrondissement;
  • Arrondissement du Plateau-Mont-Royal – Ville de Montréal : ce partenaire d’importance nous convie à prendre part à des corvées citoyennes et nous confie régulièrement des missions un peu plus pointues (ditribution d’avis aux citoyens, affichage dans les parcs, etc.).
  • Sentier Urbain : les jeunes de TAPAJ deviennent la main-d’œuvre nécessaire à verdir des espaces revitalisés, sous la tutelle experte des horticulteurs de l’organisme;
  • OMHM (Office municipal d’habitation de Montréal) : les participants entretiennent la propreté des terrains de HLM dans Ville-Marie et, à l’occasion, y font des travaux d’aménagement et y ramassent les feuilles.

 

Volet 2

Il s’agit du volet du programme permettant aux participants qui en font la demande expresse de faire une première incursion significative dans un processus d’insertion.  La démarche du Volet 2, globalement, propose des heures de travail récurrentes, semaine après semaine, assorties d’une démarche obligatoire visant l’amélioration des conditions de vie faisant l’objet d’un suivi.

Le recrutement au Volet 2 se fait exclusivement à partir des participants actifs au Volet 1.  Un jeune intéressé à soumettre sa candidature au Volet 2 se voit conseiller de s’impliquer le plus qu’il le peut dans les plateaux de travail à la journée afin d’y illustrer sa ponctualité, sa motivation et son assiduité.  Les candidatures font ensuite l’objet d’un processus d’admission reflétant, là aussi, les réalités du monde du travail de façon atténuée.

Ce qui fait l’intérêt d’entreprendre le cheminement au Volet 2, au-delà de tendre toujours plus vers l’autonomie, c’est la possibilité pour un participant d’harmoniser la rigueur d’un cadre à ses propres limites (de quelque nature qu’elles soient!)  Ainsi, à titre d’exemple, s’il est important que les participants s’astreignent au respect de leur horaire, en contrepartie ils déterminent conjointement avec l’équipe d’intervention le nombre de journées de travail qu’ils auront à effectuer chaque semaine.

Le terme maximal de participation au Volet 2 est d’une durée de 1’000 heures de travail.

Objectifs et répercussions

En prenant part aux contrats proposés au Volet 2, nous estimons que les participants :

  • améliorent sensiblement leur qualité de vie de diverses façons : en obtenant un logement, en remboursant leurs dettes, en contrôlant leur consommation, en s’alimentant mieux, etc.;
  • parviennent à une meilleure connaissance d’eux-mêmes;
  • comblent le vide dans leur C.V.;
  • remplissent certaines obligations administratives (obtention des cartes d’assurance maladie, assurance sociale, certificats de naissance, passeport, et production des impôts, etc.)
  • tendent vers une plus grande autonomie;
  • développent leur sens de la vie en société (civisme, habiletés sociales, etc.);
  • acquièrent les bases du fonctionnement dans le monde du travail (relations avec collègues et patrons, ponctualité, signifier ses retards et absences par le bon canal de communications, etc.);
  • apprennent à orienter leurs choix dans l’optique du moyen et du long terme;
  • mettent à jour leur propre identité citoyenne, notamment en devenant des acteurs économiques de leur ville;

Contrats

Les contrats offerts par le programme, encore ici, n’exigent aucun préalable spécifique.  Tous sont rendus possibles par le concours inestimable de nos partenaires.  Certains s’échelonnent à longueur d’année, tandis que d’autres se déroulent sur quelques jours au plus.  Dans tous les cas, un participant du Volet 2 peut prendre part à plus d’un contrat, suivant ses capacités et les besoins de nos partenaires.

Voici quelques exemples du travail que nous confions à nos jeunes :

  • Brigade de propreté de Centre-Sud (annuellement) : entretien des grandes artères de Centre-Sud et du Village gai – c’est le poumon du Volet 2!;
  • Partenariat du Quartier des Spectacles (en période estivale) : animation et surveillance d’installations; orientation de la clientèle récréotouristique;
  • Quartier Latin de Montréal et Plaza St-Hubert (ponctuellement, en période estivale) : surveillance d’accès, d’installations et entretien de territoire lors d’événements à grand déploiement;
  • Société de développement du boulevard St-Laurent (annuellement) : entretien de la grande artère pour le bénéfice des commerçants;

Pour plus des photos, veuillez consulter notre page facebook tapaj ou la section photos des évènements